Aux « anti » et autres « pacifistes des grands boulevards » !

 

Aux branquignoles, aux mauvais artistes :

« Etre militaire n’est pas être militariste

Pour une démocratie s’engager

N’est pas servir des leurres de rimes enragées

                                 

  Pas pour du beurre, pas pour des mots ni des brûlots

  Que grâce à nous vous vomissez bien au chaud

  Tant que vous serez Peace and Love, connards !

  Il y en aura d’autres des « nuit et brouillard » !

                                      

    Sur les beaux trottoirs, d’Opéra à République

    Vous entretenez votre chère vie publique

    Puis rentrez bien vite compter les bénéfices

    De cette publicité qui assouvit vos caprices

 

    Tant que vos fausses rébellions

    Vous rapporteront de gros millions

    Vous continuerez de pleurnicher à genoux

    Pas sur le sort du monde, juste sur vous

 

    Saltimbanques narcissiques et égocentriques

   Il faudrait vous l’administrer à grands coups de trique

   Cet Amour éternel sans lequel vous mourez

   L’amour... de votre métier. »                                

Toi Renaud le blaireau

              Chetron d’pochtron, laisse béton

          Torche ton litron, c’est si bon 

                     Torche ton litron, c’est si bon           

© Clovis 2019                                            
                                       

 

      haut                                                                  

  • 4 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam